Qu’est ce que la codépendance affective?

Le terme codépendance est d’origine anglo-saxonne : « codependency ». Son origine remonte au mouvement des alcooliques anonymes, apparu aux Etats Unis à la fin des années trente, lorsqu’on s’est rendu compte de l’impact de l’alcoolisme d’un membre de la famille sur les autres membres.

Les membres de la famille d’un toxicomane, ou les « codépendants », pouvaient alors recevoir des services de soutien psychologique au cours du processus de traitement de la personne souffrant d’addiction.

Avec le temps, le terme codépendance a été largement accepté en psychologie aux Etats Unis. Son utilisation a été élargie pour désigner les adultes issus de familles toxiques et dysfonctionnelles. En effet, ces derniers, souffrent d’un manque de reconnaissance et d’approbation. Par conséquent, ils développent un comportement « codépendant » qui se traduit principalement par :

  • Un besoin ou une tendance excessive à prendre soin de son entourage au détriment de leurs propres besoins ;
  •  Un besoin excessif de plaire et de satisfaire l’entourage ;
  • Un besoin implicite de reconnaissance ;
  • Un besoin d’être nécessaire, indispensable et primordial pour l’entourage ;
  • Le syndrome du sauveur ;
  • Le déni de soi – sacrifient leurs intérêts pour favoriser les intérêts de l’entourage ;
  • Une faible estime de soi ;
  • Des comportements autodestructeurs ou l’autosabotage ;

Le terme codépendance ne doit pas être confondu avec la dépendance affective. Malgré quelques caractéristiques communes, il s’agit de deux phénomènes différents.

Ayant grandi dans une famille dysfonctionnelle et chaotique, le codépendant est souvent une personne qui n’a pas reçu suffisamment d’encouragement et d’approbation de la part de ses parents. Les parents toxiques ne sont malheureusement pas capables de soutenir leurs enfants et de les aider à devenir des adultes indépendants et responsables. Souvent, leur objectif, derrière la procréation, est de projeter leurs désirs et leurs projets narcissiques. L’enfant n’est pas considéré comme un individu à part entière. Il fait partie de l’organisme familial. Toute tentative de rébellion ou de prise d’indépendance est perçue comme une menace à l’autorité parentale. Par conséquent, elle est punie par des carences d’amour et d’affection.

Mon expérience personnelle, mes observations et mon exploration bibliographique m’ont permis de constater que la codépendance est une conséquence possible d’une grande souffrance pendant l’enfance et l’adolescence.

Beaucoup d’adultes codépendants sont dans le déni. En effet, dans certaines familles toxiques, l’abus et la violence sont implicites. Cela ne se voit pas. J’assimile ce type de familles à une belle pomme toute brillante qui donne envie de croquer dedans, mais qui est rongée par les vers et les parasites.

Crédit image : Canva

Dans ce type de familles, tout a l’air si bien de l’extérieur. Lorsque la famille projette une image parfaite en société, personne ne peut se douter de la souffrance et l’aliénation vécues par les enfants.

Par conséquent, à l’âge adulte, il n’est pas facile reconnaître facilement les dysfonctionnements familiaux vécus pendant l’enfance. Nous entretenons l’illusion d’avoir eu une belle enfance, une enfance parfaite.

Beaucoup de parents sont persuadés d’avoir procuré une vie parfaite à leurs enfants car ils ont réussi à les ont logé et nourri jusqu’à un certain âge. Les besoins d’un enfant dépassent largement le périmètre restreint des besoins matériels et physiologiques. Si l’enfant n’apprend pas très tôt ce que c’est d’être aimé et approuvé, son cerveau et son système nerveux seront conditionnés à la peur et l’anxiété.

On apprend très tôt que l’amour est conditionnel. Pour être aimé, il faut accepter, renoncer et dire amen aux désirs de « pap » et « maman ». Il faut rentré dans le moule et se comporter comme un bon petit soldat. Toute tentative de refus ou de compréhension est réprimandée.

On finit alors par endosser la croyance selon laquelle « Mes besoins ne sont pas importants. Je dois obéir et prendre soin de mon entourage pour être aimé et approuvé ».

author-sign